• Mes lectures à haute voix

     
     

    Mes lectures à haute voix

      "Ma parole est donnée"

    Lectures à haute voix

     

     J'ai depuis 2013 commencé à porter à haute voix des textes forts, à la résonance humaniste. 

     Dans un cycle que j'ai appelé "Ma Parole est donnée".

    Où je me fais "Passeur Vocal". Sobre et pudique.  

    Avec la confiance des auteurs qui à chaque fois me donnent leur autorisation et me laissent carte blanche pour les coupes. 

    Je viens en "Homme debout", en Homme qui vient de la Cité, porter des mots qui bousculent, qui dérangent, qui "élèvent".

    Je suis debout, face à mon pupitre. Ma sobriété est chorégraphiée, mise en scène, et entraîne le public dans une "focale de concentration", porteuse de grande émotion et d'oubli du temps.

    Au service de la Vibration des mots, de leur "Présence". 

     

     
    "L'Intranquille" de Gérard Garouste et Judith Perrignon 

     "Une cicatrice comme une autre" (à partir des écrits d'Eva Thomas)

     "La genèse du surhomme" d'après les écrits de Satprem.

     "En finir avec Eddy Bellegueule "d'Edouard Louis

     "Les faibles et les forts" de Judith Perrignon. 

    "Le cri de Nina" d'Annie Saby

     

     

    Mes lectures à haute voix

     

    Mes lectures à haute voix

     

    Mes lectures à haute voix

     

    Mes lectures à haute voix

     

     Mes lectures à haute voix

     

     "Les faibles et les forts" de Judith Perrignon

    Mes lectures à haute voix

    Mes lectures à haute voix

    "Première" de la lecture le 16 Novembre 2016 à la Librairie Decître de Grenoble

     

    et aussi.....

    Lecture du livre d'Annie Saby "Le cri de Nina"

    Mes lectures à haute voix

    Quelle qualité de vie pour l'enfant polyhandicapé et sa famille?

    Nina est la maman de Lise, jeune fille polyhandicapée. Alors même qu'elle pensait avoir trouvé un compromis avec sa colère, son cri retentit dans l'un de ses rêves. N'ayant d'autre issue que de se mettre à l'écoute d'elle -même, elle entreprend l'exploration de ce cri, écho de son profond silence. Ce voyage intérieur va lui permettre de retrouver le calme. Au travers de cette exploration, Nina nous parle de son quotidien de parent d'enfant handicapé. 

     

    Mes lectures à haute voix

     

    Article paru le 11 Janvier 2017. "Petit Bulletin" de Grenoble.

     

    Et.... la dernière-née, à partir de mon texte

    Mes lectures à haute voix

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Philippe M.
    Lundi 7 Novembre 2016 à 21:22
    Benoit OLIVIER lecteur, et les livres portés par la voix de Benoît Olivier sont des chocs telluriques. Je suis attentif, je suis ému, comme rarement. Je ne bouge plus, mes oreilles sont grandes ouvertes, et mon cœur vibre. Que doit cela vient-t-'l? Est-ce que l'œuvre de Benoît Olivier est une "Œuvre Chamanique"? En tout cas, que j'aime écouter les mots lus à haute voix! Et par Benoit Olivier en particulier!
    2
    sab
    Mercredi 9 Novembre 2016 à 13:54

    Les lectures de Benoit Olivier traitent de sujets de société. Et c'est ce qui me plait. Etre "un passeur vocal" a un autre impact. Même si parfois  je connais déjà  le livre, entendre les mots permet encore une autre interprétation. Découvrir les coupes qui ont été faites, l'intention qui est donnée par le lecteur qui est devant nous, apporte une autre dimension au texte. Mettre en voix des écrits est un pari difficile mais Benoit Olivier y parvient  avec brio. Jolie réussite, bravo et longue vie à ses lectures!

     

    3
    Matth
    Jeudi 10 Novembre 2016 à 08:15

    J'ai eu l'occasion d'écouter Benoît à la faculté de Lyon. J'avais eu soin de lire le récit de l'intranquille en amont. A la lecture, j'ai eu l'impression d'avoir Monsieur Garouste en face de moi. Merci pour les frissons, ton timbre de voix, ta plongée dans ce magnifique projet m'a transporté dans la réalité et l'irréalité de ce peintre d'un immense talent.

    4
    Simon
    Dimanche 4 Décembre 2016 à 18:05

    J'ai assisté récemment aux lectures d' "En finir avec Eddy Bellegueule" et "L'Intranquille" par Benoît Olivier. Magnifique ! Pendant près d'une heure et demi, Benoît donne sa voix puissante et métallique pour incarner ces destins chahutés. Ses lectures sont physiques, soutenues, et leur rythme aéré et intelligent met en relief ces textes. La parole est nette : Benoît assume chaque mot et chacune des épreuves de la vie de ces auteurs. J'y vois plus clair et je ressors grandi ! 

    5
    Elisa
    Mercredi 7 Décembre 2016 à 21:19

     J'ai été très intéressée, captivée à certains moments,  par les lectures de Benoit auxquelles j'ai assisté récemment à la Tronche ( En finir avec Eddy Bellegueule) et à Echirolles ( le cri de Nina). J'avais parfois l'impression d'avoir en face de moi ce jeune garçon différent en butte à la haine des autres élèves, ou cette mère hurlant au fond d'elle.

     La lecture à haute voix permet de donner vie à un texte .Et Benoit , quant à lui, a l'art de savoir lire à haute voix et de faire résonner en nous les mots écrits par un autre.

    Bravo! Au plaisir de le  retrouver lors d'une prochaine lecture.

     

    Elisa

     

    6
    RolKa
    Lundi 16 Janvier à 10:45

    Même (surtout si) si on l'a déjà lue, il faut aller entendre l'histoire d'Eddy Bellegueule dite par Benoît Olivier. Des passages poignants, une densité incroyable, un ton juste qui fait qu'on ne décroche pas un instant (pas toujours évident pour des lectures). Ici on est surpris quand ça s'arrête de devoir déjà descendre là. Et on en redemande.

    7
    Grimoire
    Lundi 16 Janvier à 11:20
    Le livre d'Édouard Louis est un coup de poing, et la lecture de Benoît OLIVIER est une illumination. Je ne suis pas prêt d'oublier la soirée à La Guinguette. Être tenu en haleine pendant 1h30 en perdant la notion du temps… Benoît Olivier a une présence incroyable, et il nous emporte tous. G.
    8
    Monique
    Lundi 16 Janvier à 17:11
    Merci Benoît pour ton cadeau de cette lecture vivante de "En finir avec Eddy Bellegueule" à La Guinguette. Nous sommes portés par le son de ta voix, ta présence sobre, ton regard. Chacun trouve sa place pour son voyage dans cet univers violent de l'enfance d'Édouard Louis. Par ton rythme, tu as su apporter les touches de lumière, de légèreté dans cette univers sombre. Plusieurs fois nous avons ri, relâchant ainsi la pression, nous sauvant à la fin par cette fuite bénéfique.
    9
    Laurence
    Jeudi 9 Février à 14:45

    Magnifique lecture hier soir à La Guinguette des Faibles et des Forts. Merci pour le choix de ce livre de Judith Pérignon.  Comme pour "En finir avec Eddy Bellegueule" ou "L'Intranquille", cette nouvelle lecture est une réussite totale : le choix des coupes, l'intensité, la justesse et la sobriété du ton de Benoît Olivier. Tout est parfaitement dosé, mesuré et tout au service du texte. C'est captivant, touchant, pudique aussi et donc bouleversant. On en sort grandi. Bravo !!!

    10
    Anne T
    Mercredi 22 Mars à 09:28
    J'ai eu la chance ce dimanche (19 mars 2017) d' assister, à domicile, pour la deuxième fois, à la lecture de "La genèse du surhomme". En fait, je n'ai pas "assisté" au spectacle. Comme la trentaine d'autres personnes présentes, j'y ai participé. Pleinement. Notre voyage était guidé par la voix de Benoît, qui nous a accompagnés, dans la douceur et la profondeur, vers les impressions, paysages, et soudaines pépites de vérité de ce texte très singulier. Ayant subi l'épreuve des camps de concentration, l'auteur a recherché ce qui faisait l'essence de l'homme. La lecture de Benoît qui rassemble les personnes présentes est elle-même enrichie par la puissante mais subtile impression produite par les bols et autres sons de Daniela Fedeli. Cette association permet de ressentir ce que le texte tente de dire. Plus qu'avec l'énergie d'un spectacle distrayant, c'est avec la richesse du vrai voyageur que l'on ressort de cette expérience. Merci.
    11
    Georges
    Jeudi 23 Mars à 13:17

    La genèse du surhomme, si vous êtes connectés yoga, méditation, spiritualité, c'est exceptionnel et à ne pas manquer. Une occasion unique de se laisser glisser sans effort dans la conscience de Satprem, Aurobindo, Mère, guider par la voix de Benoit et bercer  aux sons de Daniéla on ne  peut ressortir indemne de cette séance . Franchement réussir à offrir en partage ce texte est un exploit. Merci de tout cœur.

    12
    Nine
    Dimanche 23 Avril à 10:48

    Ecouter la Genèse du surhomme, texte profond de Satprem, au travers de deux belles voix, celle de Daniela et celle de Benoit; c'est partir dans un voyage insolite, initiatique, plongée dans la délicieuse ambiance feutrée, ouatée des bols de cristal de Daniela.

    Un beau moment, ne pas manquer cette lecture!

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :