• Accueil. Ce qui se passe en 2018.

     

     BIENVENUE SUR MON BLOG!!

     

    Accueil. Ce qui se passe en 2017

                                                                                                                                                     Photo Pierre Jayet                                   

                                                                                                                              

    Je vous souhaite un bel automne!

    La "rentrée culturelle" a été intense:

    La lecture d'extraits du  "Journal d'un vampire en pyjama" de Mathias Malzieu (Editions Albin-Michel), et la lecture de mon livre "Journal d'une prostate de chambre ou le Mythe de Zi-Ziphe (que j'ai édité à compte d'auteur) ont eu lieu au CHU de Grenoble le 02 et 03 Octobre.

    Accueil. Ce qui se passe en 2018.

     

    "Wendlala", adapté de mon livre, s'est joué  les 12 et 13 Octobre par la Compagnie du Caméléon  au Nouveau Théâtre Sainte Marie d'en Bas à Grenoble. 

    Accueil. Ce qui se passe en 2018.

      

    Et ma nouvelle lecture, "Qui a tué mon père" d' Edouard Louis, a eu lieu à la Librairie Decitre de Grenoble le 07 Novembre. 

    Accueil. Ce qui se passe en 2018.

                                                                                                             

    Accueil. Ce qui se passe en 2018.

       Une librairie pleine!!!!   

    Accueil. Ce qui se passe en 2018.

        Et mon  livre, édité à compte d'auteur, fabriqué par deux artistes grenoblois de la micro-édition, est en vente au rayon Beaux-Arts de la Librairie Decitre de Grenoble, avec qui je suis en "partenariat culturel" depuis 2013.                                                         

     à bientôt!  

    Accueil. Ce qui se passe en 2017

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Franck
    Mercredi 9 Novembre 2016 à 12:52
    Quel blog captivant! Je ne pensais pas trouver autant de richesses. J'ai assisté hier soir à lecture de "En finir avec Eddy Bellegueule" au Théâtre La Faïencerie, et j'en suis ressorti ému comme rarement je peux l'être. Heureux aussi. En ayant envie de pleurer. Enthousiaste. Que s'est-il passé? Est-ce le texte? Est-ce Benoît Olivier? J'ai vécu un moment inoubliable. Merci. Vive "les mots vivants"!
    2
    Anne DBAO
    Mardi 15 Novembre 2016 à 09:33

    Benoît est, pour moi, un lecteur à voix haute incontournable. Il m'a fait découvrir des œuvres majeures mais un peu 'discrètes' et c'est tant mieux. Chacune de ses lectures est une leçon de transmission où le Lecteur devient un Vecteur :  c'est tout un art et c'est SON art, justement. A ne pas rater.

    3
    Philippe D.
    Samedi 4 Mars 2017 à 14:30
    Ce que fait Benoît OLIVIER est rare. Il ne fait pas dans le facile. Mais je dirais dans l'"alchimique". Ce qu'il fait dans le comique est intelligent, ce qu'il fait dans le tragique est porteur de sens. A recommander vivement. Pour toute personne qui aime le spectacle VIVANT. Dans les salles de spectacle, dans les médiathèques, Les librairies… les cafés littéraires etc. etc.
    4
    Paul S.
    Vendredi 2 Février à 15:04
    Le spectacle « Wendlala » à partir du texte de Benoît OLIVIER, est un spectacle à voir ABSOLUMENT!!!!! Je ne m’attendais pas à ça. J’ai été scotché du début à la fin. Et je suis ressorti bouleversé. On ne ressort pas de ce spectacle comme on y est entré. On est comme transformé. C’est « culotté », c’est « bousculant », et c’est Beau plastiquement. Bravo à toute l’équipe artistique, qui a construit ce spectacle si original. Si ESSENTIEL.
    5
    Luc et Annie T.
    Samedi 17 Février à 09:28
    Nous avons mis du temps à écrire ce commentaire. Nous voulions prendre notre temps. Nous avons vu le spectacle Wendlala. Comment dire ? Comment LE dire ?
    Bluffés? Scotchés? Bouleversés? Renversés? Oui, c’est ça, le spectacle est Renversant. Et d’une intelligence artistique rare. Il faut continuer ! C’est essentiel, vital, d’utilité publique!!!!
    6
    Martina
    Samedi 13 Octobre à 11:05
    Vu Wendlala en lecture et aussi en spectacle. Très fort... Benoît Olivier a le courage de nous parler de sujets intimes particulièrement tabous. C'est du Hard Humaniste. Du Cru et de la Poésie. On ressent sa douleur comme sa tendresse. Et on rit aussi.
    Bravo pour son courage, sa recherche de Véritè, et particulierement pour sa lutte contre des tabous. Ces tabous qui font mentir, disimuler, et qui génèrent parfois des maladies graves. Vive l'expression. Vive Benoît !
    Une grande volonté, un grand talent...
    7
    annie Caen
    Samedi 13 Octobre à 12:17

    Hier soir, dans le public du Nouveau Theatre Sainte Marie d'en Bas, personne n'a toussé   .... dès le début, le spectacle "Wendlala",     a happé chacun,  sidéré de découvrir ,   dans une mise en scène     remarquable  de créativité ,    Benoit Olivier,  auteur de ce texte écrit dans  l' urgence, avec des pics de fievre, de l'humour aussi,  .Il  nous  faire vivre  et ressentir  , par son talent de comédien , une grande palette  d'émotions,  de vibrations, , de reflexions en echo , profondes et salutaires. . Ses mots nous  parlent,  nous percutent, ,nous réunissent,  nous amusent, aussi ,;  son corps  vigoureux   fait des prouesses . Sur scène, omniprésent, , un complice   musicien,    fait plus que l''accompagner , 

    j'ai découvert le texte de Benoit Olivier  , "journal d'une prostate de chambre" dès sa première lecture ,un émouvant et puissant choc litteraire , un texte courageux. 

    Le spectacle "Wendlala, ", né de ce texte personnel ,  , , par sa mise en scène rythmée, inventive, intelligente, nous fait marcher dans les pas  Benoit Olivier, vient nous chercher --- nous sommes là,   collés , captivés ,boulerversés, parfois,    -- pour sursauter, , courir, etre surpris, chuter,    , danser,  reflechir, nous faire sourire, , bondir d'enrgie , finallement ,, et  ,resonne en echos emboités,  longtemps après .....

    Les applaudissements ont crépité longtemps, saluant la performance,  , nous avons retrouvé la parole  dans les" bravos"

    Que ce spectacle tourne, continue , soit vu par le plus grand nombre de personnes .Qu'il connaisse  une longue vie ,, il est déja si riche ....

    bravo au metteur en scène, Daniel Bourgues, à Thierry Ronget, acclamés aussi à la fin 

    le tam -tam , le bouche à oreilles,   ,doit s'ajouter aux articles élogieux , 

    ce n'est pas "encore une oeuvre qui parle de maladie .......",

     

     

     

    8
    Vincent
    Samedi 13 Octobre à 13:33
    Avec 20 ans de moins et une prostate fonctionnelle, je me suis identifié à ton histoire comme rarement cela m'arrive. J'ai ri, pleuré et vécu avec toi tous ces passages tumultueux de ta vie intime. Cela relève de la prouesse et prouve ta totale sincérité !
    Un très très grand bravo et surtout merci de partager ces tabous dans la beauté.
    9
    Francesca
    Samedi 13 Octobre à 15:18

    Spectacle que je vous conseille où le comédien Benoit Olivier est magnifique par son engagement très fort et la justesse de son jeu. La vérité qu’il nous livre est impressionnante. C’est un spectacle émouvant, le texte a été écrit par Benoît Olivier et mis en scène magistralement par Daniel Bourgne. C’est un moment rare de vrai théâtre.

    Vous l’avez compris j’ai beaucoup aimé, et c’est Ce soir samedi 13 octobre  à 20 h au nouveau théâtre de sainte Marie d’en Bas 
     
     
    10
    Shirley
    Dimanche 14 Octobre à 10:36
    Benoit
    J aurais pû, j aurais dû rester un moment pour te voir après ton spectacle Wendlala.
    Il ne m a pas été possible de le faire. Trop boulversée par une émotion intense.
    J aurais juste voulu te serrer dans mes bras pour te remercier sans rien te dire.
    C est sûrememnt le plus intense et beau spectacle que j ai vu.
    Merci Benoit pour ta vérité et ta sincérité si pleines et si justes.
    Ce spectacle contient et répond à lui tout seul à la question que tu poses avec tellement de grandeur d âme : " c est quoi un homme"?
    Shirley
    Je t embrasse ainsi que Chantal.
    11
    BUNTZ/Ciboulette40
    Vendredi 19 Octobre à 08:47
    Certes c'était un spectacle avec beaucoup de qualités théâtrales, mais c'était surtout, pour moi, une découverte d'une grande authenticité sur toutes les facettes de sa vie que Benoit nous as livrées.  Chacun bricole, chaque jour avec les aléas de la vie pour se construire. Parfois on a l'impression d'être "un peu de bric et de broc"....mais qu'importe, il y a un moment où les événements font sens, même si c'est souvent douloureux.....il y a une p'tite lumière à l'horizon.
     
    Merci pour ce moment émouvant et attachant.
    J’espère que d'autres spectateurs pourront profiter de la force et de la vitalité que Benoit nous transmet dans ton spectacle. 
    12
    Tessons & Amulettes
    Samedi 27 Octobre à 10:38

    Tout est excellent, dans ce spectacle : le texte, d'abord, qui nous ravit la tête et le coeur, et puis le jeu de l'acteur et la mise en scène. Et la musique aussi.

    Oui, l'auteur a laissé sa place à l'acteur : fallait oser : il a osé !

    Et c'est réussi !

    MERCI, Benoît

    13
    Mathias L.
    Samedi 27 Octobre à 11:27
    Wendlala de Benoît Olivier n'est rien de moins qu'une claque théâtrale. Il chamboule tout un chacun dans sa vision de la masculinité
      • Lucie I
        Samedi 27 Octobre à 12:12

        Un spectacle touchant aussi intime qu'universel sur la masculinité, benoît est y généreux de sensibilité et de douceur tout en harmonie avec ce texte  percutant.

    14
    Bernard Cotté
    Samedi 27 Octobre à 13:03
    Intense moment de théâtre , captivant par le jeu de scène permanent et bouleversant par le sujet traité !!!
    Bravo pourcette qualité et ce courage....
    15
    Noémie P
    Samedi 27 Octobre à 14:27
    Un spectacle dont je parle encore avec émotion, une parenthèse d’intimité et d’émotion pour un moment, un vrai beau moment de théâtre, généreux, audacieux ! Merci d’aborder de tels sujets, de partager et de créer. C’est beau et touchant. Merci cher Benoît !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :